L’urgence de ralentir : le bien-être avant tout.

L’urgence de ralentir : le bien-être avant tout.

 

 

« Tu as la montre, moi j’ai le temps. »

Un berger du Mali

 

Dans la société moderne, notre rapport au temps n’est plus vraiment salutaire. On observe une véritable accélération du rythme de vie. Aujourd’hui, tout va beaucoup plus vite.

 

L’accélération est partout :

 

  • Il y a une accélération du débit des informations : la connaissance est maintenant à portée de mains. Notre environnement est gorgé de stimulation et on est bien loin du calme de la nature. Le bruit des voitures, les notifications sur notre smartphone, les publicités, les coups de téléphone. Ça n’arrête plus. Nous sommes de plus en plus connectés. On parle maintenant d’immédiateté de l’information. Une nouvelle information peut faire le tour de la planète en quelques minutes.

 

  • Il y a une accélération des moyens de communication : avec les réseaux sociaux ou par téléphone, on communique à toute allure. Il suffit juste de quelques clics.

 

  • Il y a une accélération dans notre rapport à la nourriture : notre vie est parfois tellement remplie qu’on a du mal à prendre le temps d’apprécier un bon repas. D’ailleurs, plusieurs petits malins ont eu la bonne idée d’inventer les fast food. Résultat : on mange encore plus vite.

 

  • Il y a une accélération des moyens de transport : aujourd’hui, il faut peu de temps pour se déplacer d’un point A à un point B.

 

Alors force est de constater que le monde moderne est en perpétuelle accélération. Quel que soit le domaine, tout va de plus en plus vite.

 

 

 

Le petit souci :

 

Avec cette accélération du rythme de vie, on a tendance à manquer de temps. Et quand on manque de temps, on doit courir. Alors on court de tous les côtés et on fait cela en dépit de notre propre rythme intérieur. En effet, notre rythme de vie extérieur n’est pas toujours en harmonie avec notre rythme biologique intérieur. On néglige trop souvent nos besoins de relaxation et de détente. On néglige trop souvent notre paix intérieure.

 

Quand nos journées sont trop remplies, on devient des robots. On ne peut même plus écouter nos élans intérieurs puisqu’on se noie dans les choses à faire. En effet, beaucoup de gens sont littéralement prisonniers derrière des barreaux de « faire ». Ils n’ont plus un seul moment de répit. Et avec ce manque de temps pour soi, on se coupe de la spontanéité.

 

En plus de ça, on n’a jamais appris à prendre soin de notre monde intérieur. Ce n’est pas à l’école qu’on nous parle de spiritualité ou de développement personnel. Et c’est bien dommage car tout commence à l’intérieur de soi. Notre monde extérieur est le reflet de notre monde intérieur. La qualité de notre monde extérieur (nos relations, notre profession, etc.) dépend toujours de la qualité de notre monde intérieur (nos pensées, notre état d’esprit, etc.).

 

Quand on prend conscience de cela, on commence à changer notre façon d’être. On commence à prendre le temps de mieux se connaître. Mais pour cela, encore faut-il avoir du temps pour soi. Et parfois, c’est beaucoup de temps qu’il nous faut. En effet, faire le ménage dans notre monde intérieur, c’est un travail qui demande beaucoup d’introspection. Et l’introspection est plus facile à trouver dans le silence.

 

« Il est impossible de voir le fond d’une eau profonde quand l’eau est agitée. L’introspection requiert un esprit calme, libre de toute agitation. » William Hart

 

Bref vous comprenez maintenant qu’avec une vie trop remplie et agitée, il peut être difficile de trouver le silence pour creuser en soi. Alors il est temps de ralentir un peu.

 

 

 

Mais aujourd’hui, les choses changent !

 

Et oui, les choses changent car de plus en plus de personnes reviennent aux véritables valeurs. Les gens s’intéressent au développement personnel. Mieux encore, les gens prennent conscience de tout ce qu’il y a de superficiel dans nos modes de vie. En fait, ils délaissent peu à peu le matérialisme pour revenir au spirituel. Ils délaissent la quête du toujours plus pour revenir à la simplicité.

 

Bien sûr, il ne faut pas pour autant rejeter le monde moderne. Aujourd’hui, on baigne dans un confort qu’aucun de nos ancêtres n’avait connu auparavant. La technologie et le progrès nous facilitent la vie. Mais je pense qu’on entre dans une période de transition. Pendant longtemps, on s’est concentré sur l’essor économique et pas assez sur l’épanouissement de l’humain. Aujourd’hui, il faut renverser la tendance. On doit revenir à la sagesse.

 

En effet, le temps est venu de remettre un peu de sagesse dans notre monde. Et beaucoup de gens ont compris cela. Les gens en ont marre de la vitesse. Ils ne veulent plus courir. Ils veulent trouver plus d’espace dans leur quotidien. Ils veulent des moments de silence. Rappelez-vous, c’est dans le silence qu’on peut creuser en soi.

 

D’ailleurs, ce désir de ralentir a donné naissance à un véritable mouvement « slow ». On entend parler de ça un peu partout. On parle de slow living, de slow food et même de slow sex. En gros, c’est un état d’esprit qui invite à ralentir en douceur pour apprécier l’instant présent et prendre le temps de vivre.

 

 

Alors en bref, j’écris cet article car je pense qu’entreprendre ne devrait jamais être fait au détriment de notre propre bien-être.Après tout, ce qui compte vraiment, c’est d’être heureux. C’est la priorité. C’est l’essentiel. Poursuivre nos projets et nos passions, c’est génial. Faire tout un tas de choses, c’est génial aussi. Mais au bout du compte, ces choses-là sont secondaires.

 

En effet, le bonheur, ne se trouve pas dans le « faire », mais dans « l’être ». Bien sûr, vous allez me dire que le bien-faire amène le bien-être. Je suis d’accord, mais je suis convaincu que c’est avant tout, le bien-être qui conduit à bien faire les choses.

C’est pourquoi, je pense que la qualité que l’on donne à notre monde intérieur compte beaucoup plus que ce que l’on s’entête à créer dans notre monde extérieur.

 

Alors n’oublions jamais de toujours mettre l’emphase sur l’être. C’est une question d’équilibre. D’ailleurs, c’est la mission du blog Productif Zen : trouver plus d’équilibre entre notre vie intérieure et notre vie extérieure; trouver plus d’équilibre entre notre spiritualité et notre vie de tous les jours; trouver plus d’équilibre entre notre bien-être et nos responsabilités quotidiennes.

Et pour trouver cet équilibre, vous l’avez compris : il faut ralentir un peu la cadence.

 

 

 

Un nouveau rapport au temps :

 

Les anciens Grecs avaient deux mots pour exprimer le temps. Le premier était chronos. Le deuxième était kairos. Chronos représente l’horloge, le temps chronologique, linéaire, celui que nous mesurons (et nous entêtons à utiliser efficacement). Kairos est différent car il est difficile de le traduire avec précision. Il se réfère au temps opportun et juste.

 

Chronos est quantitatif. Kairos est qualitatif. Ce dernier n’est vécu que lorsque nous sommes pleinement dans le moment, quand nous existons dans la réalité de l’instant. C’est le temps de l’action. C’est le temps de la décision. C’est le temps de notre plus réel vécu.

 

Pensez-y un instant, chaque épisode de notre vie c’est toujours déroulé dans l’instant présent et lorsque le futur arrive, c’est toujours sous forme du présent. Kairos, c’est ce qu’il y a de plus réel et à côté de ça, chronos (le temps chronologique) est un concept inventé par l’être humain pour appréhender les changements du monde. Seul l’humain est capable d’utiliser une montre. Demandez l’heure à votre chien, s’il pouvait parler, voici ce qu’il vous répondrait : « Il est maintenant ».

 

Bien sûr, le temps chronologique joue un rôle important. Il structure notre pensée et notre vie quotidienne. Sans lui, nous serions des singes. Grâce au temps, on peut apprendre du passé, on peut apprendre de nos erreurs. Grâce au temps, on peut imaginer le futur et on peut créer nos rêves.

 

 

On a perdu l’équilibre :

 

Mais aujourd’hui, une grande partie de notre stress et de nos petits malheurs s’explique par le fait que nous vivons un peu trop dans le temps et pas assez dans l’instant présent.

« Nul n’est malheureux seulement à cause du présent ». Sénèque.

 

Nous sommes devenus des fuyards. On fuit continuellement le présent. Bien que notre corps physique soit toujours dans le présent, notre mental est partout. On est préoccupé par nos réussites et nos échecs passés, ainsi que par les défis et les opportunités à venir. C’est un peu comme si nous étions constamment écartelés de part et d’autre. Une partie de nous est tirée vers le passé et une autre vers le futur. Avec ça, il est évident de ressentir du stress de la pression.

 

On vit trop dans le temps (chronos) et pas assez dans le présent (kairos)

 

On passe notre vie à courir après un train. On court après celui du futur. On court après celui du passé. Pourtant, le premier n’est pas encore arrivé et le deuxième est déjà parti. Le seul vrai train, c’est celui du moment présent. Alors pourquoi ne pas monter dedans ? Le bonheur, la sérénité et la paix intérieure ne pourrons être trouvés nulle part ailleurs que dans ce train-là.

Bref, il est temps d’arrêter de tourner autour du pot et de se perdre dans le superflu.

 

 

C’est pour cela qu’il est urgent de ralentir et d’aller vers la simplicité. En ralentissant et en purgeant nos vies de tout ce qui nous encombre, on peut enfin s’abandonner à l’instant présent. Et par la même occasion, on peut aussi plonger au cœur de nous-même.

 

 

 

En pratique – Ralentir en 7 étapes :

 

Dans la deuxième partie de cet article, vous découvrirez les différentes étapes qui pourront vous aider – je l’espère – à aborder la vie avec plus de douceur et de tranquillité 🙂

 

 

 

 

Et maintenant ?

 

Voilà, c’est la fin de ce premier article sur la thématique du ralentissement. J’espère qu’il vous aidera à trouver plus d’espace dans votre quotidien 😉

 

En tout cas, je vous invite vraiment à me laisser votre commentaire car je suis vraiment curieux d’avoir votre retour sur le sujet et je me ferai un immense plaisir de vous lire et de répondre.

Pensez aussi à le partager ou à cliquer sur j’aime car cela améliorera la visibilité sur Google et d’autres personnes pourront découvrir cet article.

 

Passez une belle journée.

Nils

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    74
    Partages
  •  
  • 74
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.